Vous n'êtes pas identifié.Connexion
 

Assistant.e de service social

Principales activités

L'assistant.e de service social (ASS) accompagne toutes les personnes, les familles et les groupes pour améliorer leurs conditions de vie sur le plan social, économique ou culturel. Il.Elle leur apporte une aide et un soutien, aussi bien psycho-social que matériel, pour les inciter à trouver ou à retrouver une autonomie et faciliter leur insertion sociale et professionnelle. Il.Elle contribue aux actions de prévention et d'expertise à la lutte contre l'exclusion en complémentarité avec d'autres intervenant.e.s : enseignant.e.s, professionel.le.s de santé, urbanistes, élu.e.s locaux.ales ,...

Conditions d'exercice

La fonction peut s'exercer dans des secteurs variés : fonction publique territoriale (département, commune), fonction publique d'Etat (ministère de la cohésion sociale, de l'éducation nationale, de la justice…), fonction publique hospitalière, les organismes de protection sociale (caisses de sécurité sociale, d'allocations familiales, de retraite), services du personnel des entreprises industrielles et commerciales privées ou publiques, associations du secteur sanitaire et social. 

L’exercice de cette profession est réglementé par le Code de l’Action Sociale et des Familles. Les assistant.e.s sociaux.ales et les étudiant.e.s se préparant à l’exercice de cette profession sont tenus au secret professionnel dans les conditions et sous les réserves énoncées aux articles 226-13 et 226-14 du Code Pénal.

Compétences attendues

Ce métier relationnel et de terrain nécessite une bonne culture générale, un intérêt pour les problèmes humains et sociaux, ainsi qu'un bon équilibre personnel permettant d'affronter des situations difficiles ou complexes rencontrées quotidiennement.

Certification

Le Diplôme d'Etat d'Assistant de service social (Deass) est requis pour exercer ce métier conformément au Code de l’Action Sociale et des Familles.

Passerelles vers d'autres métiers

Les assistant.e.s de service social peuvent poursuivre une formation supérieure préparant aux :

  • Diplôme d'État d'Ingénierie sociale (Deis)
  • Certificat d'aptitude aux fonctions de directeur d'établissement ou de service d'intervention sociale (Cafdes)
  • Certificat d'aptitude aux fonctions d'encadrement et de responsable d'unité d'intervention sociale (Caferuis)

qui leur permettra d'obtenir des postes d'encadrement tels que : responsable de circonscription d'action sociale ou d'unité territoriale, conseiller.ère technique, chef de service, directeur.trice d'établissement ou d'association.

Après une formation spécifique, ils.elles peuvent exercer aussi les fonctions de médiateur.trice familial.e,  conseiller.ère conjugal.e et familial.e, délégué.e à la tutelle.

Rémunération

Le salaire varie selon le secteur d'activité (public ou privé), l'ancienneté, la fonction exercée. 

A titre d'exemple, dans la fonction publique d'Etat comme dans la fonction publique territoriale (rémunération brute mensuelle selon la grille indiciaire 2017) : 

Assistant de service social : 
1er échelon : 1 626,05 €
Fin de grade : 2 478,91 €

Assistant de service social principal : 
1er échelon : 1 855,67 €
Fin de grade : 2 727,27 €

Dans le secteur privé, les éléments de salaire et de carrière sont fixés par des conventions collectives.

Sources

                                                                                                                                   Fiche mise à jour en août 2018

 
Fond Social Européen et Union Européenne République Française Région Occitanie