Vous n'êtes pas identifié.Connexion
 

Auxiliaire de puériculture

Principales activités

L'auxiliaire de puériculture, en collaboration avec le·la puériculteur·trice et sous sa responsabilité, dispense des soins et réalise des activités d'éveil et d'éducation pour préserver et restaurer la continuité de la vie, le bien-être et l'autonomie de l'enfant. Son rôle s'inscrit dans une approche globale de l'enfant et prend en compte la dimension relationnelle des soins ainsi que la communication avec la famille dans le cadre du soutien à la parentalité.

Conditions d'exercice

Il·Elle travaille dans le domaine médical ou social, en établissement de santé (maternité) ou en secteur extra-hospitalier, dans une structure d'accueil d'enfant de moins de six ans : centre de protection maternelle et infantile (PMI), crèche, halte-garderie.

Compétences attendues

Un goût pour le contact avec les enfants et leur famille, mais aussi pour le travail en équipe autour d'un projet de soins ou éducatif est nécessaire.

Patience, sens de l'observation sont indispensables ainsi qu'une bonne résistance physique et psychologique pour travailler dans le bruit des cris et des pleurs.

Certification

Le Diplôme d'Etat d'Auxiliaire de puériculture (Deap) est requis pour exercer ce métier.

Passerelles vers d'autres métiers

Préparation du Deaes : diplôme d'Etat d'accompagnant·e éducatif·ve et social·e avec dispense de l'épreuve écrite d'admisssibilité et allègement de formation d'un domaine de compétence.

Préparation du diplôme d'Etat d'Aide-soignant·e : certains modules sont communs aux deux diplômes. Seuls les modules et stages correspondant aux compétences spécifiques pour travailler auprès d'adultes sont à suivre dans un institut de formation. (deux modules sur huit).

Après trois ans d'expérience professionnelle possibilité de se présenter au concours d'entrée :

  • en école d'infirmier·ère
  • pour la formation au diplôme d'éducateur·trice de jeunes enfants. Des allègements de formation peuvent être accordés.

Rémunération

Le salaire varie selon le secteur d'activités, la convention collective, l'ancienneté et la fonction exercée.

La carrière dans la fonction publique hospitalière se déroule sur 2 grades :

 Auxiliaire de puériculture : 
 Au premier échelon C2 : 1 537,02 €
 Fin de grade : 1 925,96 €

 Auxiliaire de puériculture principal·e  :
 Au premier échelon C3 : 1 640,11 €
 Fin de grade : 2 183,69 €

Les rémunérations sont inférieures dans les établissements privés. Toutefois dans le secteur hospitalier privé les salaires se sont rapprochés du Public depuis la révision de la convention collective en 2002.

Dans les établissements privé et associatif
En 2018, le salaire moyen est de 1 606 € dans le privé et de 1 624 € dans le secteur associatif.

Sources

                                                                                                                         Fiche mise à jour en septembre 2019

 
Fond Social Européen et Union Européenne République Française Région Occitanie