Vous n'êtes pas identifié.Connexion
 

Educateur.trice spécialisé.e

 

Principales activités

L’éducateur.trice spécialisé.e concourt à la réinsertion sociale d’enfants et d’adolescent.e.s, voire d’adultes, présentant des handicaps physiques ou mentaux, des troubles du comportement ou encore des difficultés sociales ou d’insertion.

Par le soutien qu’il.elle apporte et par les projets qu’il.elle élabore, il.elle aide les personnes en difficultés à préserver et restaurer leur autonomie et à développer leurs capacités de socialisation et d’insertion.

En internat, il.elle accompagne un groupe de jeunes, hors du temps scolaire, pour les repas, la veillée et le coucher. En foyer d’accueil et d’hébergement, il.elle organise la vie quotidienne des jeunes travailleurs.euses ou des mères célibataires et les aide à surmonter leurs difficultés. Il.Elle favorise ainsi l'intégration sociale des personnes en leur donnant des points de repère (vie en collectivité, règles d'hygiène et d'alimentation...) et en les aidant à s'ouvrir aux autres.

Conditions d'exercice

Les éducateurs.trices spécialisé.e.s exercent leur activité dans les domaines de l’action sociale ou médico-sociale. Ils.Elles sont essentiellement employé.e.s par les associations relevant du champ de l’éducation spécialisée, ainsi que par les collectivités locales (départements et communes) et divers organismes d’accueil spécialisé.

Ils.Elles travaillent soit :

  • en milieu ouvert : action éducative en milieu ouvert, aide sociale à l’enfance, centre social, club de prévention…
  • en établissement, que ce soit en internat ou en externat : établissement et service d’aide par le travail, institut médico-éducatif, centre d’hébergement et de réinsertion sociale, foyer de jeunes travailleur.euse.s dans le cadre de projets de développement local.

Compétences attendues

Confronté à des situations sociales et humaines souvent difficiles, ce métier requiert une capacité d’écoute et un solide équilibre psychologique. Par ailleurs, une réelle capacité d’adaptation et de réactivité sont appréciées.

Enfin, des horaires de travail irréguliers ou prévoyant des permanences de nuit ou le week-end nécessitent une grande disponibilité.

Certification

Le diplôme d’Etat d’Educateur.trice spécialisé.e est requis pour exercer ce métier.

Evolution de carrière

L’éducateur.trice spécialisé.e peut poursuivre une formation supérieure pour préparer d'autres diplômes : le DE d'ingénierie sociale (Deis), le certificat d'aptitude aux fonctions d'encadrement et de responsabilité d'unité d'intervention sociale (Caferuis), le certificat d'aptitude aux fonctions de directeur.trice d'établissement ou de service d'intervention sociale (Cafdes), le DE médiateur.trice familial.le...

Passerelles vers d'autres métiers

L'éducateur.trice spécialisé.e peut aussi occuper un poste de conseiller.ère technique, de délégué.e à la tutelle ou se voir confier la responsabilité d’une circonscription d’action sociale.

Différents concours permettent de travailler dans l'éducation spécialisée : assistant.e socio-éducatif.ve (fonction publique hospitalière), assistant.e socio-éducatif.ve territorial.le (fonction publique territoriale), éducateur.trice spécialisé.e dans les instituts nationaux de jeunes sourd.e.s et de jeunes aveugles, éducateur.trice dans les établissements de la protection judiciaire de la jeunesse, conseiller.e d'insertion et de probation dans les établissements de l'administration pénitentiaire (fonction publique d'État)...

 Rémunération

Le salaire varie selon le secteur d'activité, l'ancienneté et la fonction exercée. Dans le secteur privé, les éléments de salaire et de carrière sont fixés par des conventions collectives.

Traitement dans la Fonction publique territoriale (rémunération brute mensuelle selon la grille indiciaire 2016) :

Educateur spécialisé (assistant socio-éducatif) : 
1er échelon : 1 668,22 €
Fin de grade : 2 502,34 €

Educateur spécialisé (Assistant socio-éducatif principal) : 
1er échelon : 1 865,04 €
Fin de grade : 2 750,70 €

Traitement dans la Fonction publique hospitalière (rémunération brute mensuelle selon la grille indiciaire 2017) :

Educateur spécialisé (Assistant socio-éducatif de classe normale) : 
1er échelon : 1 626,05 €
Fin de grade : 2 478,91 €

Educateur spécialisé (Assistant socio-éducatif de classe supérieure) : 
1er échelon : 1 626,05 €
Fin de grade : 2 727,27 €

Dans les établissements associatifs
En 2017, le salaire moyen est de 2 146 €

Dans les établissements privés
En 2017, le salaire moyen est de 2 167 €

Sources

 

 

                                                                                                                               Fiche mise à jour en août 2018

 
Fond Social Européen et Union Européenne République Française Région Occitanie