Vous n'êtes pas identifié.Connexion
 

Médiateur.trice familial.e

 

Principales activités

Le.La médiateur.trice familial.e intervient auprès de personnes en situation de rupture ou de séparation afin de les aider à trouver un terrain d’entente et reconstruire leur lien familial.

Son travail consiste à renouer une communication entre les membres d’une famille pour résoudre leur conflit en situation de divorce, remariage, héritage, famille recomposée.... S’appuyant sur les trois principes déontologiques qui régissent la médiation familiale : neutralité, confidentialité, impartialité, il.elle crée un espace d’écoute et de dialogue en dehors de toute contrainte morale ou physique.

L’une de ses fonctions est notamment de discerner les situations d’emprises ou de violences familiales ou conjugales pouvant altérer ou forcer le consentement de l’une ou l’autre partie en conflit.

Conditions d'exercice

Les employeurs des médiateur.trice.s familiaux.ales sont :

  • des organismes publics ou parapublics (caisses d'allocations familiales, mutualités sociales agricoles) ;
  • des associations loi 1901 du secteur social ou médico-social (Union départementale des affaires familiales, Centre d'information des droits des femmes et des familles ou structures spécialisées dans la médiation familiale) ;
  • des mairies ;
  • des conseils départementaux.

Ces fonctions s’exercent parfois en complément d’un autre métier.

Compétences attendues

Grande capacité d’écoute et d’observation, goût pour le contact sont des qualités indispensables pour accompagner les familles en situation de rupture voire de conflit.

Par ailleurs, ce métier requiert une réelle capacité à prendre du recul par rapport aux situations ainsi qu’un bon équilibre émotionnel.

Certification

Il existe un diplôme d’Etat de Médiateur.trice familial.le mais aucune certification n’est exigée pour exercer ce métier.

Evolutions de carrière

Le.La médiateur.trice peut évoluer vers le métier de formateur.trice, travailler dans l’ingénierie de formation ou passer un concours administratif de catégorie A.

 Rémunération                                                                                                                                                      

S’il.elle est titulaire du diplôme d’Etat de médiateur.trice familial.le (Demf : bac + 4), un.e médiateur.trice débutant.e gagne aux alentours de 2 200 € brut par mois.

S'il.elle est titulaire d’un diplôme à bac + 2, un.e médiateur.trice recevra un salaire autour de 1 500 €.

Cette profession reste nouvelle. La reconnaissance statutaire, le salaire du médiateur.trice familial.le, l’inscription du métier dans les conventions collectives n’ont pas encore fait l’objet de négociations entre les partenaires sociaux.     

Sources

                                                                                                                                                    Fiche mise à jour en août 2018

 
Fond Social Européen et Union Européenne République Française Région Occitanie