Vous n'êtes pas identifié.Connexion
 

Puériculteur.trice

Principales activités

Le.La puériculteur.trice est un.e infirmier.ère spécialisé.e dans le développement et le maintien de la santé de l’enfant. Parmi les tâches qu’il.elle accomplit : composition des menus, surveillance médicale, soins infirmiers, mission d’information auprès des parents. Il.Elle s’occupe également de la formation des assistant.e.s maternel.le.s.

En structure hospitalière, il.elle collabore avec le.la pédiatre et relaye la sage-femme. Il.Elle doit veiller sur les nouveau-nés. En pédiatrie ou en chirurgie infantile, il.elle effectue des soins médicaux.

Dans un service de Protection maternelle et infantile (PMI), il.elle travaille en équipe avec des médecins, sages-femmes, infirmier.ère.s et auxiliaires de puériculture. Il.Elle a un rôle de prévention, de protection et d’éducation auprès des familles.

Dans les crèches et haltes-garderies, il.elle anime et encadre une équipe de professionnel.le.s constituée d’éducateur.trice.s de jeunes enfants, d’auxiliaires de puériculture et d’assistant.e.s maternel.le.s, autour d’un projet éducatif. 

Conditions d'exercice

 Le.La puériculteur.trice peut exercer son métier dans une structure hospitalière, dans un service de protection maternelle infantile ou des les crèches et haltes-garderies.

Compétences attendues

 Le.La puériculteur.trice doit être patient.e, attentif.ve et avoir le sens de l’observation. Il.Elle doit faire preuve de compréhension afin de favoriser le développement de l’enfant.

Il.Elle doit savoir écouter, dialoguer afin de jouer son rôle de conseil auprès des parents.

Certification

Le diplôme d’Etat de Puériculteur.trice est requis pour exercer ce métier.

Evolutions de carrière

Après cinq ans d’expérience, le.la puériculteur.trice peut évoluer vers un poste de directeur.trice de crèche ou de pouponnière.

Après quatre ans d’exercice professionnel, il.elle peut également poursuivre ses études dans une école de Cadre de santé pour occuper un poste de responsable d’un service de pédiatrie.

Dans une structure hospitalière, il.elle pourra devenir surveillant.e ou surveillant.e-cheffe.

Rémunération

La rémunération dépend de la structure, de la convention collective et de la fonction exercée.

Dans la Fonction publique hospitalière (rémunération brute mensuelle de la grille indiciaire 2017),
Les puériculteur.trice.s, les infirmier.ère.s anesthésistes, de bloc opératoire (sauf celles et ceux ayant fait valoir leur droit d'option) ont intégré.e.s  le nouveau corps des infirmier.ère.s en soins généraux et spécialisés (ISGS) au 1er juillet 2012.

Puériculteur.trice de deuxième grade
1er échelon : 1 940,01 €
Fin de grade : 2 877,22 €

Puériculteur.trice de troisième grade
1er échelon : 2 014,99 €
Fin de grade : 3 003,74 €

Dans le secteur privé,
Les rémunérations sont généralement plus élevées.

 

Sources

                                                                                                                                  Fiche mise à jour en août 2018

 
Fond Social Européen et Union Européenne République Française Région Occitanie