Vous n'êtes pas identifié.Connexion
 

Technicien.ne en analyse biomédicale

 

Principales activités

Sous la responsabilité d’un.e biologiste et sur prescription médicale, le.la technicien.ne en analyse biomédicale assure l’exécution des examens biologiques qui concourent au diagnostic, au traitement ou à la prévention de maladies humaines ou qui font apparaître toute autre modification de l’état physiologique.

Dans l'industrie ou les laboratoires pharmaceutiques, il.elle réalise des tests de contrôle de produits (alimentaires, cosmétiques, médicaments...) et effectue des analyses pour s'assurer du bon déroulement et de la qualité de la fabrication.

Il.Elle est également amené.e à entretenir et vérifier le bon fonctionnement des appareils.

Conditions d'exercice

Il.Elle travaille généralement en laboratoire d’analyses médicales sous la responsabilité d’un.e biologiste.

Il.Elle peut également exercer son métier dans un laboratoire pharmaceutique ou cosmétique, un laboratoire de recherche (Cnrs, Inserm, Inra), la police scientifique et technique, dans des entreprises agroalimentaires ou au sein de l’Etablissement français du sang.

En secteur hospitalier, le.la technicien.ne en analyse biomédicale est susceptible de travailler la nuit et peut également assurer certains week-ends et jours fériés.

Compétences attendues 

Ce métier requiert habileté manuelle, minutie et précision. Un sens de l’initiative et de l'organisation sont également nécessaires pour mener à bien le protocle établi par le.la responsable du laboratoire pour chaque tâche (prélèvement, mise en culture, report des données...)..

Une excellente hygiène et une grande attention quant aux produits manipulés sont également exigées.

Certification

Le diplôme d’Etat de Technicien.ne de laboratoire médical est le diplôme le plus courant pour exercer ce métier.

En Occitanie, plusieurs formations mènent à ce métier : trois BTS (Analyses biologie médicale, Bioanalyses et contrôles, Biotechnologie) et le BTSA Analyses agricoles biologiques et biotechnologies.

Evolutions de carrière

Suite à cinq années d’expérience professionnelle, il est possible d’accéder à un grade supérieur en passant les concours et la formation de Cadre de santé.

Rémunération

 La rémunération dépend de la structure, de la convention collective et du marché de l’emploi de la région d’accueil.

Dans la Fonction publique hospitalière (rémunération brute mensuelle dans grille indiciaire 2017)

Technicien.ne de laboratoire médical de classe normale
1er échelon : 1 626,05 €
Fin de grade : 2 478,91 €

Technicien.ne de laboratoire médical de classe supérieure
1er échelon : 2 047,79 €
Fin de grade : 2 727,27 €

Dans les établissements privés
En 2017, le salaire moyen est de 1 953 €.

Sources

  

                                                                                                                                 Fiche mise à jour en août 2018

 

 
Fond Social Européen et Union Européenne République Française Région Occitanie