Vous n'êtes pas identifié.Connexion
 

Technicien.ne de l'intervention sociale et familiale

 

Principales activités

Le.La technicien.ne de l’intervention sociale et familiale (TISF) intervient auprès de personnes ou familles qui ont besoin d’aide dans des circonstances particulières : décès d’un.e parent.e, hospitalisation, naissance, longue maladie, difficultés éducatives...

Il.Elle effectue une intervention sociale préventive, éducative et réparatrice visant à favoriser l'autonomie des personnes et leur intégration dans leur environnement afin de créer ou restaurer le lien social.

Il.Elle a un rôle d'accompagnement social des usagers vers l'insertion. Il.Elle participe au développement de la vie familiale et soutient tout particulièrement la fonction parentale. Les activités de la vie quotidienne constituent le support privilégié de son action.

En appui de ces actes, le TISF propose et transmet l'ensemble des savoirs nécessaires en vue de leur réalisation par la personne elle-même.

Conditions d'exercice

Ces interventions s'effectuent au domicile, habituel ou de substitution des personnes, dans leur environnement proche ou en établissement social ou médico-social (foyer de l’enfance ou résidence pour personnes âgées par exemple).

Les employeurs des TISF sont essentiellement les services d'aide aux familles gérés par des associations, mais aussi les caisses d'allocations familiales, les mutualités sociales agricoles, les caisses d'assurance maladie, les conseils généraux et les mairies, les services de l'Aide éducative à domicile, les Centres d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS), les Centres d’accueil des demandeurs d’asile (CADA), les crèches parentales, les Services d’accompagnement à la vie sociale (SAVS). Les maisons relais et maisons d'accueil pour personnes âgées font aussi appel à cette profession.

Compétences attendues

Le TISF doit instaurer un climat de confiance qui permette de rechercher des solutions avec les personnes concernées, pour cela il.elle doit faire preuve d’un intérêt pour les problèmes humains et sociaux, d’une grande capacité d’adaptation ainsi que d’un sens de l’organisation et des responsabilités.

Ce métier requiert un goût pour le relationnel et le sens du travail en équipe notamment pour le travail en collaboration avec d’autres intervenant.e.s sociaux.ales (assistant.e.s de service social, éducateur.trice.s). 

Il.Elle doit avoir le sens de l’organisation, une bonne résistance physique et nerveuse, faire preuve d’autorité, mais aussi de qualité d’écoute et de capacité d’adaptation.

Certification

Le diplôme d'Etat de Technicien.ne de l'intervention sociale et familiale est requis pour exercer ce métier.

Passerelles vers d'autres métiers

Le.La Technicien.ne de l'intervention sociale et familiale peut suivre une autre formation du secteur social tout en bénéficiant d’allègements de formation (cf. fiche formation)

Rémunération

Les salaires et la carrière sont déterminés soit par des textes réglementaires pour les salarié.e.s qui travaillent dans le secteur public, soit par des conventions collectives pour ceux qui relèvent du secteur privé.

Dans la fonction publique territoriale (rémunération brute mensuelle, primes non comprises) selon la grille indiciaire 2017 :

Agent social :
1er échelon : 1 522,96 €
Fin de grade : 1 719,77 €

Agent social de 2e classe :
1er échelon : 1 537,02 €
Fin de grade : 1 949,39 €

Agent social de 1e classe :
1er échelon : 1 616,68 €
Fin de grade : 2 183,69 €


Dans le secteur privé, le salaire moyen est de 1 700 € 
 

Sources

                                                                                                                                        Fiche mise à jour en août 2018

 
Fond Social Européen et Union Européenne République Française Région Occitanie